L’essentiel à savoir sur les énergies fossiles

Solutions DAIKIN en résidentiel

Chauffage, clim, ecs, air pur

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Toujours à vos côtés

Chaudières, chauffe-eau, PAC, régulations

Le gaz naturel

On le sait, le  gaz naturel participe moins au réchauffement climatique par rapport au fioul. Un avantage qui aujourd’hui fait que son prix ne cesse de connaître une hausse entre énergies fossiles. Grâce à la technologie comme le développement des chaudières à condensation, les fournisseurs parviennent à augmenter de plus de 100% leur rendement. Pour de nombreux ménages, cette énergie est, bien que peu écologique, un excellent compromis en termes de confort, de coût d’exploitation et également en termes d’investissement et de confort. Une énergie que l’on peut également associer à une énergie renouvelable telle que le solaire thermique  pour bénéficier encore plus d’une grande économie d’énergie et réduire sa facture énergétique.

Le Gaz De Pétrole Liquide (GPL) ou propane

Pouvant être stocké en citerne aérienne ou enterrée, le propane ou Gaz De Pétrole Liquide (GPL), offre un grand rendement notamment dans l’utilisation de chaudières à condensation. Ce-dernier peut parfaitement s’associer à une énergie renouvelable et être utilisé en réseau pour l’alimentation d’un bâtiment ou groupes de logements.

Le fioul

L’utilisation de l’énergie fioul est aujourd’hui fortement déconseillée car étant la moins écologique de tous les énergies fossiles existantes. Toutefois, les chaudières à fioul connaissent depuis un certain nombre d’années une certaine amélioration dans leur conception tout en offrant un meilleur rendement. Une amélioration que l’on retrouve dans certains modèles de chaudières modulantes et de chaudières à condensation. A titre d’exemple, une chaudière fioul à condensation offre dans les 104% de rendement traduisant une dimension tant au niveau de la consommation en fioul et en émissions de gaz à effet de serre.

L’énergie électrique

Energie la plus utilisée dans le monde notamment en France, l’énergie électrique d’origine nucléaire n’est pourtant pas suffisante pour assurer une forte demande durant la période hivernale. Aussi, faire appel à l’électricité d’origine thermique qui, fournit pourtant plus de gaz à effet de serre, est malheureusement recouru dans ces cas là. Toutefois, un projet tant à poindre à l’horizon avec les EPR avec entre autres l’utilisation de chaudières électriques basse température. Cependant les fournisseurs misent plus sur les pompes à chaleur électrique qui offriraient des rendements de COP supérieurs à 3. Au vue des nouvelles normes BBC, ces PAC électriques trouveront leur juste place dans les ménages français en assurant un meilleur chauffage même en hiver.