FAQ

Solutions DAIKIN en résidentiel

Chauffage, clim, ecs, air pur

Chaudière au gaz

Solution économique et durable

Toujours à vos côtés

Chaudières, chauffe-eau, PAC, régulations

M’est-il possible de changer de fournisseur de gaz et/ou électricité ?

Oui mais il ne vous sera plus possible de revenir au tarif précédent par la suite. Une fois votre choix établi en fonction de vos besoins, il vous suffira de contacter votre nouveau fournisseur pour lui communiquer la date de changement, votre numéro point de livraison (pour l’électricité) et/ou votre point de comptage-estimation (PCE) (pour le gaz). Ce-dernier se mettra par la suite en contact avec votre précédent fournisseur sans qu’aucune coupure n’intervienne durant la procédure.

Quels sont les prestataires en gaz naturel et en électricité  sur le marché ?

Les fournisseurs en gaz naturel actuels sont : Direct Energie, Alterna, Eni et Lampiris. Quant aux fournisseurs d’électricité, voir auprès d’Alterna, Directe Energie, Enercoop, Sélia, Energem et Planète OUI.

Des risques de coupure sont-ils à prévoir lors d’un changement de prestataire en électricité?

En cas de changement de fournisseur, vous ne subirez aucune coupure d’électricité car sa fourniture ne dépend pas du fournisseur mais de la gestion du réseau de distribution.

Dois-je prévoir l’installation de nouveaux compteurs ?


Non. Vous garderez le même compteur puisqu’il appartient au gestionnaire de réseau de distribution que ce soit pour l’électricité ou pour le gaz et ceci même dans le cas où votre compteur est votre propriété.

Où trouver des fournisseurs d’énergie bois ?

Pour la fourniture en bois de chauffage, la France compte une cinquantaine de fournisseurs que vous pourrez retrouver ici.

L’utilisation des énergies renouvelables sera-t-elle bientôt généralisée ?

La France se rattrape en matière d’utilisation des énergies renouvelables surtout que de plus en plus de ménages se veulent être plus autonome dans ce domaine. Aussi, la réalisation de constructions basse consommation depuis 2013 et énergie positive en 2020 vont combler ce retard. L’objectif est avant tout de réduire la consommation d’énergie tout en augmentant la production d’énergie renouvelable.

Ne disposant que de 2000€ pour remplacer ma chaudière, puis-je envisager une installation solaire avec des énergies renouvelables ?

Oui avec cette somme vous pourrez recourir à une chaudière type condensation avec vannes en attente de panneaux solaires soit d’envisager un financement tels qu’un prêt bonifié avec de faibles taux.

La règlementation actuelle se portera t’elle également sur les EnR ?

Oui, les EnR seront imposées parce que des systèmes de référence standard (ECS avec solaire thermique) ont déjà été appliqués depuis le 1er janvier 2013, stipulés dans la RT 2012.

Les énergies renouvelables peuvent-elles assurer à 100% les besoins en énergie ?

Pour le moment, les EnR ne sont pas assez développées pour pouvoir assurer l’ensemble des besoins d’énergie que ce soit pour l’habitat ou pour le transport. Mais le but est déjà d’atteindre 20% vers 2020.

Stocker des énergies renouvelables est-il possible ?

Outre le bois, stocker des énergies renouvelables est encore difficile aujourd’hui. Dans le cas de l’ électricité d'origine photovoltaïque, celle-ci peut être revendue à l’EDF quant à l’énergie photovoltaïque elle-même, celle-ci peut-être certes stockée dans des batteries mais qui nécessitent un entretien et un recyclage donc plus de coûts d’entretien. Pour un chauffage direct, certaines énergies renouvelables comme la géothermie ou l'aérothermie sont plus adaptées. L’énergie solaire peut quant à elle être stockée temporairement dans des ballons.

Quels sont les engagements de la France par rapport au Grenelle ?

Les engagements du Grenelle obligent la France à diminuer de 20% ses émissions de gaz à effet de serre avant 2020 et à produire une énergie de plus de 20% en recourant aux énergies renouvelables. Autre engagement, celui de réduire de 20% sa consommation d’énergie contre 38% pour les bâtiments. Pour atteindre un tel objectif, à partir de 2013, les constructions devront être « basse consommation » avec une consommation énergétique de moins de 50kWh/m²/an. Les maisons à énergie positive entre dans le cadre des projets à réaliser dès 2020.

Certaines énergies renouvelables  sont-elles plus à privilégier que d’autres ?

Non. Il s’agit plutôt de raisonner en mix énergétique et de savoir quelle est l’énergie renouvelable le mieux adapté à vos attentes. Le choix doit se faire en fonction de votre situation géographique, des ressources présents mais aussi de vos besoins.